6 ‘sans’ jours en anosmie

 

Bonjour à tous,

 

600 jours sont donc passés depuis cette nuit d’automne, un bouleversement émotionnel qui change un homme, une vie, une famille… depuis ce mois de novembre les mots se sont succédés, retraçant ce morceau de ma vie qui prend maintenant un nouvel élan 😉

 

Une vie, une chute, un choc, un vide, un manque, des doutes, l’anosmie, des questions, sans réponses, des médecins, des nuits blanches, une chaire, du papier, de l’encre, la détresse, des soutiens, l’absence, l’isolement, des rêves, des réponses, une famille, des anosmiques, des changements, des larmes, des peurs, des voyages, un clavier, un site Internet, des larmes, désespoir, des rencontres, de l’humour, des envies, des espoirs, des mots, des sourires, des j’aime, des idées, des envies, des projets, des hommes, des femmes, des rencontres, un chercheur, des parcours, des points communs, des différences, le miasme et la jonquille, des joies, des larmes, une force, une ambition, un objectif…

 

 

Faire avancer l’anosmie…

 

 

« Les joyeux guérissent toujours » – François Rabelais

 

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire, ça fait toujours plaisir 😉

 

Amicalement,

 

J2Man

5 thoughts on “6 ‘sans’ jours en anosmie

  1. Touret François 8 août 2017 at 8 h 44 min

    Bonjour à toutes et tous

    Etant un peu désorienté depuis 3 mois suite à cette perte d’odorat et aprés consultation d’une ORL ne révélant aucun probléme , je me pose beaucoup de questions sur la provenance de ce handicap.
    Certes une correspondance existe avec l’inhalation d’un produit anti ronflement qui m’a semblé trés agressif
    mais à la lecture de plusieurs documents je m’aperçois que certaines maladies à cause neurologique peuvent en être la cause , ce qui m’alerte d’autant plus.
    Merci à vous qui pourriez me dire comment gérer ce probléme .

  2. j2man
    j2man 10 août 2017 at 10 h 54 min

    Bonjour François,
    C’est avec plaisir que je lis votre message (car les anosmiques ne parlent que très rarement et il est indispensable que nous le fassions) mais aussi et surtout avec beaucoup de tristesse car vous venez de rejoindre la communauté anosmique qui concerne au moins 2% de la population. Concernant votre cas, nous en avons rencontré beaucoup mais, peu de réponses sont apportées par la médecine aujourd’hui malheureusement. Je vous invite à réaliser 2 choses : la première sera sans doute de consulter à Paris le service ORL de l’Hôpital Lariboisière, il y existe un service spécialisée (DR ELOIT-TALMAIN CORINNE), eux seuls pourront établir un diagnostique de votre cas qui est récent. Dans un 2ème temps je vous invite à prendre contact avec l’association dont je suis membre (A.F.A.A – voir adresse dans le menu ‘liens utiles’) pour que nous puissions poursuivre le recensement des anosmiques en France, étape essentielle à la sensibilisation du corps médical, des pouvoirs publics, etc.. Vous avez du parcourir ce site internet et vous rendre compte du niveau actuel de connaissance et de reconnaissance de ce handicap, nous sommes proche de 0… Il n’existe qu’une seule et unique association en France qui ne regroupe qu’une cinquantaine de membres alors que les chercheurs nous indique que nous représentons 2% de la population (1.5 millions de personnes). Je ne sais pas ou vous habitez mais si vous souhaitez me contacter par téléphone, envoyez moi un mail à cette adresse (contact@anosmie.org) avec vos coordonnées téléphoniques. François, je vous souhaite le meilleur et espère avoir de vos nouvelles le plus rapidement possible.

    J2Man

  3. Anonyme 7 juillet 2018 at 19 h 19 min

    Bonjour,
    Après plusieurs années de difficultés non-stop (3 procès, problèmes financiers, mort de proches, stress ), je ne sens plus le goût des aliments . Et ce, depuis 6 mois.
    J’ai appris que cette pathologie annonçait un possible Alzheimer….
    A qui puis-je m’adresser ?
    Pn m’a parlé de l’hôpital Lariboisière…

  4. Loussier Sylvie 7 juillet 2018 at 19 h 22 min

    Je reprends mon précédent message….
    Anosmie !

  5. j2man
    j2man 7 juillet 2018 at 19 h 58 min

    Bonsoir Sylvie,

    Recevez tout d’abord tout mon soutien. Je vais vous répondre avec mes connaissances, elles sont limitées mais j’essaie de les faire progresser tous les jours. Vous évoquez plusieurs chocs psychologiques qui vous ont amené à perdre le goût des aliments. Avez vous toujours votre odorat ? car il est avéré que la perte ‘épisodique » et ‘progressive’ est un des symptômes de la maladie d’Alzheimer. Mais dans votre cas, je pense d’avantage d’un ictus émotif, cette pathologie aigüe attribuée aux effets d’un traumatisme psychique, plus simplement, il peut arriver qu’un bouleversement émotionnel dans une vie peut déstabiliser notre santé et éventuellement toucher notre sens de l’odorat.
    Pour ce qui est des services auxquels vous pouvez vous adresser, oui je vous invite à contacter l’Hôpital Lariboisière – Fernand Widal – AP-HP, 2 Rue Ambroise Paré, 75010 Paris.

    Vous pouvez aussi prendre votre rendez-vous par ce lien directement

    https://www.doctolib.fr/hopital-public/paris/hopital-lariboisiere-ap-hp

    Bon courage à vous et à très bientôt peut être.

    Jean-Michel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.