Maureen et ses pâtisseries ont besoin de nous

 

Bonjour à tous,

 

Maureen, jeune étudiante Lyonnaise dont le métier sera de réaliser de délicieuses pâtisseries a souhaité s’intéresser à notre handicap et surtout à ses conséquences sur notre goût ainsi que tous ces plaisirs perdus lors de nos repas.

Merci à elle de s’intéresser à NOUS, à notre handicap et ses conséquences, rendons lui la pareille en répondant à son questionnaire.

Vous trouverez ci-dessous la présentation de son projet.

 

Dans tous les métiers de bouche et particulièrement en pâtisserie, les cinq sens sont mis en éveil.

Lors d’une dégustation, le goût et l’odorat sont les deux sens primordiaux qui permettent d’apprécier le produit à son maximum. Intimement liés, ils participent également à la perception de notre environnement.

 

“Sans la participation de l’odorat, il n’y a point de dégustation complète.”

A.Brillat-Savarin, Physiologie du goût, 1825.

 

La disparition de l’un des deux peut se révéler traumatisant. Malheureusement la perte de l’un entraine souvent la perte de l’autre.

Les personnes atteintes ont du mal à faire reconnaître leur handicap et les connaissances dans ces domaines et les possibilités thérapeutiques sont limitées.

 

 

C’est dans le but de mettre en relation la pâtisserie et les pertes de goût et d’odorat que j’écris, étudiante en BTM Pâtisserie, mon mémoire de fin d’étude avec comme problématique:

 

La pâtisserie peut-elle intervenir comme un outil dans la prise en charge thérapeutique des pathologies du goût et de l’olfaction ?

 

Votre témoignage me sera précieux et me permettra de mieux comprendre ces deux pathologies, d’analyser vos besoins et si possible de les transcrire en pâtisserie afin d’apporter un soutien voire un outil dans la prise en charge thérapeutique. Merci de m’accorder de votre temps.

 


Maureen Emmanuel-Emile

Répondre à l’enquête

 

Cette enquête restera ouverte jusqu’à la fin du mois de mai. Ensuite, Maureen nous adressera le bilan ainsi que quelques informations sur son mémoire de fin d’étude.

 

Et la vie continue,

 

Jean-Michel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.