F o r u m s

Navigation du forum

anosmie: rhume, sinusite, polypose, somatisation, allergie ?

Citation

Bonjour,

D´abord un grand merci pour ce site. Je vais essayer de décrire brièvement mon cas.

Dans le nord

Pas de chauffage central, souvent enrhumée

Vers 15 ans: opération de la cloison nasale pour déviation qui "devait améliorer" .. pas d effet

les rhumes se sont bien espacés, quand vers 23 ans j ai commencé à manger macrobiotique et le + possible bio sans E…

Vers les 30 ans: dans le sud

- quand je nageais, l eau de mer provoquait écoulement et nez bouché, inconvénients réglés avec un demi rinutan. Ca s est calmé.

- rhinoplastie: 15 jours âpres, suite a une promenade dans un endroit humide et froid : sinusite aigue, une semaine à l hôpital

- une de mes allergies (froid aux épaules et bas de la nuque) me provoque écoulement et nez bouché, le matin au réveil, je me couvre aussitôt. Apres une boisson chaude, ca se calme.

Des 56 à 58 ans nord de la Belgique, maison humide, moisissures dans les pièces.

L´allergie à certains alcools, même bio apparait, se manifestant par de légères démangeaisons sur les ailes du nez. Depuis c´est écoulement et nez bouché. 

 

A la fin de la dernière année, en 2010, un rhume qui dure, nez bouché, comme je respire par la bouche la nuit, je finis par avoir la gorge irritée et tousse, antibio, guérie.

2011 dans le sud  broncho-pneumonie, antibio, guérie.

A partir de ce moment,  un rhume s´éternise et vire asthmatiforme, avec comme conséquence perte d odorat et de gout, que je retrouve avec une petite cure de célestamine.

- 2013 ablation de petits polypes utérins

L année suivante, mon gynéco me propose le même traitement alors que je n ai ni saignement ni douleurs…. pas donné suite.

En même temps problème de couple que je dois supporter en silence en attendant des jours propices

2016 changement de pays, prescriptions antibio très réglementées, donc pas de cortisone sauf exceptionnellement en spray nasal ou une fois envoyée de France

Suite à bronchite asthmatiforme, on diagnostique une polypose, on propose l´intervention.

Après recherches sur le net et ma précédente expérience, je m´abstiens.

Quand je sors, je n oublie pas la "ventoline", au cas où.

 

Avant le corona, j´avais amélioré ma résistance au froid sur les épaules par la fréquentation régulière de la piscine couverte et ouverte sur les montagnes.

Depuis début 2020 je patiente dans ma demi-vie, avec le spray nasal, de temps en temps.

Lors d un petit rhume, j ai évité le sifflement en m´endormant à chaque fois avec une pastille.

La nuit, je respire par le nez, une victoire!!  J utilise très rarement l équivalent de la ventoline.

Je rentre bientôt et vais retrouver la cortisone, que je prends à doses réduites.

Je suis en colère: si nous étions aveugle et sourd, nous aurions une carte d handicapé. Il aura fallu tout ce battage médiatique autour du coronavirus pour qu' on s intéresse a ce problème.

Citation

Bonsoir,

Merci pour toutes cs explications et bravo pou ce courage.

Vous décrivez tout de même des détails qui se rapprochent de la polypose nasale.

Il semblerait qu'un traitement sera disponible en France cette année pour cette pathologie. Il faudra néanmoins être éligible.

Amicalement,

Jean -Michel

Citation

ce traitement le doit on au conséquences du corona ?

Savez vous sur quels critères éligible ?

Citation

Bonsoir,

Non rien à voir avec le Covid-19. Ce traitement existe par exemple au US et donne de bons résultats.

Les critères de prise en charge ne sont pas encore connus puisque le traitement n'est pas encore disponible.

Nous organiserons le 14 mai prochain à 20h00 une réunion en ligne à ce sujet.

Amicalement,

Jean-Michel

 

ORL et chirurgien cervico-facial Clinique santé Atlantique Avenue Claude Bernard 44800 Saint Herblain

 

Psychologue / psychosociologue – Cabinet KAIROS Analyse 73 Rue de la Gare, 61100 Flers

 

Diététicienne – nutritionniste 53 Boulevard du Général de Gaulle, 61440 Messe