Protocole de rééducation olfactive

 

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien !

 

C’est avec un certain optimisme que nous publions aujourd’hui cet article un peu particulier qui aborde la ‘rééducation olfactive‘. Beaucoup d’entre vous m’en avaient fait la demande depuis la création de l’association, une première réponse est maintenant disponible avec cette publication.

Cette 1ère version de ce protocole de rééducation olfactive est le fruit de quelques mois d’échanges et de travail avec Hirac Gurden, neurobiologiste et directeur de recherche en neurosciences au CNRS que je tiens à remercier tout particulièrement pour sa pertinence, sa disponibilité pour notre handicap et sa gentillesse. Merci aussi à Robert Chhuor, chirurgien ORL au cabinet ‘groupe ORL atlantique‘ pour ses conseils et son soutien de longue date ainsi qu’à Hélène Labadie, anosmique et designer produit à paris pour ses conseils et son implication professionnelle.

Ce protocole est basé sur les nombreuses publications et travaux internationaux de l’équipe de recherche de Thomas Hummel à Dresde (Allemagne). Vous pouvez retrouver ces publications à l’adresse suivante https://www.researchgate.net/profile/Thomas_Hummel. L’entraînement olfactif consiste en deux séances quotidiennes de stimulation olfactive de courte durée par l’utilisation de 4 à 6 odeurs. Les résultats indiquent qu’environ un tiers des hyposmiques vont mieux du point de vue de la sensibilité olfactive après cet entraînement. Ils disent aussi être dans un mieux-être et une meilleure qualité de vie.

Hirac Gurden a utilisé le protocole du Dr Hummel comme base de travail. Avec l’approbation du Dr. Hummel, Hirac Gurden et moi-même l’avons modifié pour l’adapter à une population générale.

 


OBJECTIF DE CE PROTOCOLE

Il est de fournir à ceux qui le souhaitent, à ceux qui en auront la volonté, d’entamer une véritable démarche de progrès sensoriel, qui sollicite à la fois, nez, corps et esprit. Il faut tout de suite préciser que cette rééducation ne nous donne pas la garantie de résultats sur le plan olfactif. Cependant, entamer cette démarche aura comme conséquence de réconcilier les hypo- et anosmiques avec leur sens olfactif diminué ou perdu, voire, dans certains cas, d’être capable de retrouver quelques sensations olfactives. Cette démarche optimiste et volontaire pourra aussi avoir un impact positif sur nos sensations lors des repas et le re-développement de notre goût.

 


A QUI S’ADRESSE CE PROTOCOLE ?

Il s’adresse en priorité aux hyposmiques et aux anosmiques, quelle que soit l’origine de ce trouble dysosmique. Le cas des anosmiques congénitaux est évidemment à mettre à part, du fait de l’absence d’expression des récepteurs olfactifs et de la réduction du volume des bulbes olfactifs, mais il existe quand même la possibilité de stimuler le nerf trijumeau, ce qui nous amènera à publier un 2ème protocole spécifique à cette fin par la suite.

Ce protocole s’adresse également aux normosmiques (ceux qui possèdent leur sens de l’odorat) car avoir une bonne sensibilité olfactive n’est pas innée: le sens de l’odorat est utile à tout âge et il doit être développé tôt. Nous plaçons donc les enfants en 1ère ligne de cet apprentissage car leur odorat est un bien précieux qu’il faut stimuler et développer. Les parents normosmiques pourront aussi bénéficier de cette stimulation olfactive avec leurs enfants.

 

L’odorat est un sens social, qui demande le partage.

 

Pour les patients qui voudraient suivre ce protocole, il serait très utile de faire un test de sensibilité olfactive en service ORL avant et après cet entraînement pour vérifier s’il y a eu un changement de cette sensibilité. Cela étant, la personne par elle-même peut sentir les premiers changements, même si les tests d’auto-évaluation subjective ne sont pas les meilleurs pour se rendre compte d’une amélioration réelle… mais tant que la personne “se sent” mieux, c’est l’essentiel !

 


 

Ce protocole s’inscrit dans une démarche vertueuse. Toutes les remarques que nous recevrons des patients, médecins, scientifiques, ORLs ou autres professionnels permettront d’élaborer une 2ème version puis une 3ème, etc… avec comme ambition de fournir à ceux qui le souhaitent un véritable outil d’éventuels progrès. Par ailleurs, il sera proposé à ceux qui entreprendront ce protocole, de retourner leurs résultats (anonymement ou non) pour qu’ils puissent être mis à disposition des équipes de chercheurs qui travaillent sur les troubles de l’olfaction.

 


 

L’association a fait le choix de fournir ce protocole gratuitement à TOUS, pas besoin d’être donneur ou adhérent, il s’agit là d’utilité publique. Cependant, chacun est libre de soutenir l’association s’il le souhait pour qu’elle puisse poursuivre ses travaux, ses démarches, ses avancées pour notre handicap.

A compter de ce jour, chaque nouvel adhérent recevra un livret relié de ce protocole de rééducation.

Les adhérents actuels de l’association qui souhaitent réaliser ce protocole recevront gratuitement le livret de ce protocole de rééducation. (voir photos ci-dessous).

 


 

Vous pourrez, en cliquant sur le lien ci-dessous, télécharger gratuitement le livret complet qui contient le protocole de rééducation ainsi que le suivi. 

 

⇒ Téléchargez le protocole de rééducation V1

 


 

Merci à tous ceux qui ont participé, de près ou de loin à l’élaboration de ce protocole qui permettra à tous ceux qui me le demandent depuis plusieurs mois de réaliser cette rééducation.

 

“Notre vie vaut ce qu’elle nous a coûté d’efforts”. Mauriac

 

Jean-Michel

#1428 jours

j2m

Author: j2m

33 thoughts on “Protocole de rééducation olfactive

  1. Avatar
    Florence 17 septembre 2020 at 11 h 55 min

    Bonjour,
    Je suis heureuse de tomber sur ce site et d’avoir trouver ce protocole.
    Je vais le tester, je vous remercie!
    J’ai aujourd’hui 39 ans et j’ai perdu l’odorat il y a quelques années. C’est certes triste mais je n’ai pas l’impression de le vivre aussi difficilement que ce je peux régulièrement lire comme témoignage sur le sujet.
    Je pense l’avoir partiellement perdu suite à des rhinites chroniques, je fais également de l’asthme et j’ai une polypose nasale.
    Il m’arrive de temps en temps de retrouver l’odorat pour quelques instants pendant mes périodes pré-menstruelles.
    Avez-vous des analyses sur ce sujet?
    Enfin j’ai une question concernant le protocole : lorsqu’il faut noter dans le tableau, est-ce que l’on note l’odeur (savoir si ce que nous avons reconnu comme odeur est vrai ou faux) ou uniquement si l’on a senti quelque chose ?
    Je vous remercie d’avance
    Florence

  2. j2m
    j2m 9 septembre 2020 at 22 h 55 min

    Bonsoir Nathalie,
    Ce que vous expliquez concernant l’anosmie covid est très courant, déformation des odeurs, quelques fines sensations et un goût totalement déréglé.
    Malheureusement aujourd’hui, pas de traitement connu et une attente des personnes touchées qui commence à être longue et à peser sur le moral de tous.
    La seule recommandation aujourd’hui est de pratiquer de la rééducation olfactive, nosu avons des retours de personnes qui progressent dans la détection des odeurs. Par ailleurs, ce protocole est basé sur des travaux de recherches de Thomas Hummel qui indique que 30% des personnes présentent un mieux être et un retour de quelques sensations.
    Amicalement,
    Jean-Michel

  3. Avatar
    Nathalie 7 septembre 2020 at 14 h 49 min

    Bonjour Jean-Michel,
    J’ai eu le coronavirus le 23 mars avec perte de gout et odorat depuis !
    J’ai consulté mon orl qui m’a dit ne rien pouvoir faire pour moi…
    Au niveau de l’odorat, c’est 0 ! mais certaines odeurs sont « modifiées », par exemple le parfum, je le sent un peu mais rien à voir avec l’odeur habituelle.
    Au niveau du gout, c’est très étrange…. quelques fois j’ai l’impression que j’ai le gout de certains aliments dans ma bouche, mais lorsque je ferme les yeux et que je reprends une bouchée, je me rend compte que je ne ressens rien ! j’ai l’impression d’avoir le gout des aliments simplement parce que je me souviens du gout ! c’est très étrange et difficile à expliquer.
    Avez vous des retours sur l’efficacité de ce protocole sur les personnes ayant eu le coronavirus ?
    Pour ceux qui ont essayé, avez vous des résultats ?

    Merci pour vos réponses
    Nathalie

  4. j2m
    j2m 3 août 2020 at 23 h 03 min

    Bonsoir Anne,
    J’espère que vous allez bien. Vous expliquez dans votre commentaire ce que des centaines, peut être même des milliers de personnes constatent en ce moment ; un dégradation ou un retour à une situation qui était meilleure il y a quelques semaines. Oui cela s’appelle de la parosmie. Je n’ai pas encore lu ou entendu d’explications officielles mais peut être que l’odorat, l’épithélium, les fosses nasales sont toujours sous l’effet du virus et les odeurs transmisent au cerveau par le biais des bulbes olfactifs sont totalement déformées, car il s’agit bien de signal électrique qui remonte vers votre cerveau. Concernant la rééducation, oui il faut poursuivre, malheureusement sans avoir la certitude d’un retour à la normale lorsque vous aurez terminé. Un point positif tout de même, votre système fonctionne, il fonctionne mal mais il fonctionne, vous arrivez tout de même à détecter et à identifier certaines odeurs de faibles intensités, ce qui signifie que la rémission reste possible, il faut rester optimiste et prendre soin de son odorat en faisant sa rééducation. Bon courage à vous et à bientôt,

  5. Avatar
    Anne Duval 3 août 2020 at 17 h 10 min

    Bonjour Jean-Michel,
    J’ai eu le coronavirus au mois de mars et j’ai totalement perdu goût et odorat.
    En mai, j’avais la joie d’avoir des petits « flashes olfactifs » : lilas, curry, cannelle … mais depuis le mi juin, mon « nez » a fabriqué une odeur inconnue qui remplace toutes les odeurs ! je crois que çà s’appelle de la « parosmie ».

    Une ORL m’a conseillé le site anosmie.org et la méthode de rééducation olfactive. J’ai commencé il y a 8 jours.
    Mais dites moi, cette méthode est-elle vraiment adaptée à ma « parosmie » ? J’ai une sensation olfactive avec certitude à chaque fois que je sens les essences MAIS l’odeur est toujours la même, celle que j’ai qualifiée « d’odeur covid ».
    Pensez-vous qu’il faut persévérer ? et qu’au bout des 12 semaines, les vraies odeurs reviendront ?
    Le pire … c’est le café !

    Merci de votre retour.
    Cordialement

    Anne

  6. j2m
    j2m 28 juillet 2020 at 11 h 30 min

    Bonjour Fatma,
    Content de pouvoir participer à vous remonter le moral, nous espérons de tout cœur que vous pourrez retrouver toutes vos facultés. N’hésitez pas à nous contacter en cas de besoin.

  7. Avatar
    Fatma Bensalem 28 juillet 2020 at 11 h 28 min

    Merci pour ce partage 🙂
    je vais commencer ce protocole qui me parait tout à fait adapté. J’ai eu un RV hier pour tester mes facultés olfactives à Georges Pompidou, il m’a été proposé d’utiliser le jeu le loto des odeurs …. hum j’ai comme un doute sur la pertinence 🙁 !!!
    la perte de l’odorat est un mal invisible mais qui créé vraiment de l’inconfort, pour moi le goût est encore là même s’il est un peu amoindri (je savoure cette chance). J’espère que ces exercices vont me permettre de gagner de progresser… je suis à 30% de mes capacités aujourd’hui. Ce site et vos messages m’encouragent à poursuivre et me battre . Merci à tous

  8. j2m
    j2m 25 juillet 2020 at 18 h 31 min

    Bonjour Elodie,

    Merci pour votre message.
    Nous avons choisi de mélanger ces huiles avec de l’eau pour des raisons purement pratiques. Le mélange avec des huiles végétales présente des avantages comme une meilleure miscibilité, un meilleur respect des molécules odorantes (pas besoin de secouer le flacon), mais il présente aussi des désavantages comme le coût (300 ml d’huile végétale tous les 15 jours), les difficultés de mise en œuvre avec l’huile végétale qui a tendance à couler le long des flacons, à laisser l’environnement toujours ‘gras’ et qui nécessite un nettoyage régulier des bouchons et des flacons et enfin la complexité d’un ingrédient supplémentaire. Nous avons souhaité mettre à disposition un protocole le plus simple possible, la situation de l’anosmie est suffisamment compliquée lors l’on est en train de démarrer ce protocole de rééducation.. Par ailleurs les huiles essentielles ne sont pas utilisées pour leurs qualité cérébrales mais bien pour les odeurs qui permettent de couvrir le champ olfactif.

    N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaiter recevoir gratuitement le protocole par courrier mais aussi si vous souhaitez l’adresse d’un site en ligne pour acheter vos huiles essentielles à un prix abordable.

    Plusieurs de vos confrères un peu partout en France nous ont témoigné de l’utilité de ce protocole que nous avons réalisé l’an passé et qui est le fruit d’un travail avec Hirac Gurden, directeur de recherche en neurosciences au CNRS et basé sur les travaux de recherche de Thomas Hummel (Dresde), une référence mondiale de l’olfaction.

    Vous pouvez transmettre ce protocole à votre réseau ortho local.
    Amicalement,

  9. Avatar
    Anonyme 25 juillet 2020 at 17 h 48 min

    Bonjour,
    Merci beaucoup, vraiment, de partager ce document !! Étant orthophoniste, je pense qu’il va intéresser certains de mes patients (avec hyposmies ou anosmies de causes centrales ou traumatiques). Pourriez-vous nous indiquer pourquoi il a été choisi de diluer ces huiles essentielles dans de l’eau ?
    Bien cordialement
    Élodie

  10. Avatar
    Marie-Reine Fontaine 6 juillet 2020 at 9 h 06 min

    Bonjour Jean -Michel, je suis une toute nouvelle inscrite a l’association. Je vous ai envoyé un message que j’ai omis de signer…j’étais plus ,dans mes » réflexions intérieures »!
    En oubliant que c’est a vous que je m’adressais, ce que je m’enpresse de rectifier !
    Marie-Reine

  11. Avatar
    Carol Miller 6 juillet 2020 at 6 h 19 min

    Is the booklet available to download in English? I have been anosmic for over 5 years and willing to try anything. I became anosmic after suffering a concussion.

  12. Avatar
    Marine 25 février 2020 at 13 h 49 min

    Merci merci merci!! retrouver des sensations en respirant ces flacons est une bénédiction, je pensais ne plus jamais réussir à sentir quoi que ce soit, c’est très loin de ce que mon odorat me donnait avant mais c’est déjà bien, ça fait plaisir. Merci Jean-Michel. Et en plus tout cela offert à ceux qui le souhaitent, sans obligation d’adhésion ou de paiement, c’est tout à votre honneur.

  13. j2m
    j2m 17 février 2020 at 12 h 46 min

    Bonjour Laurent, merci pour votre intérêt, j’espère que vous aurez aussi, comme la majorité de ceux qui l’ont testé, des résultats positifs. Concernant le choix des HE, nous ne cherchons pas les vertus thérapeutiques mais bel et bien leurs couvertures du champ olfactif (Henning il y a plus d’un siècle). Donc, les variantes ne sont pas très importantes. Pour ma part j’utilise l’huile essentielle bio de citron, l’eucalyptus globulus et l’huile essentielle de rose de Damas (elle est très chère, je pense qu’il est tout à fait possible d’utiliser une synergie d’huiles essentielles de rose). Pour le café il s’agit d’huile essentielle de graine de café mais nous avions imaginé et hésité avec la vanille.
    Il faut bien comprendre que l’objectif principal reste la sollicitation régulière de notre système olfactif (ou du moins ce qu’il en reste) durant 12 semaines.
    N’hesitez pas à m’appeler en cas de besoin (rubrique contact du site Internet).

    Par ailleurs, je viens de vous envoyer un mail avec quelques détails sur les HE que j’utilise précisément.

    Amicalement,

    Jean-Michel

  14. Avatar
    Laurent H 17 février 2020 at 12 h 03 min

    Bonjour Jean-Michel,

    Tout d’abord, un tout grand merci pour ce protocole que j’aimerais tenter.

    J’ai quelques questions concernant les odeurs à tester.
    Les 4 premières sont des HE: citron, clou de girofle, rose et eucalyptus

    Pour le citron, il est mis “citronnelle” entre parenthèses, alors que ce sont 2 HE différentes (et différentes molécules aromatiques )
    Citron: molécules aromatiques = limonène
    Citronnelle: molécules aromatiques = géraniol, citronellol, citronellal

    Pour l’eucalyptus, il existe différents types d’eucalyptus (composes de molécules arométiques différentes): eucalyptus citronné (citronellal, citronellol, isopulégol), eucalyptus globuleux (1,8 cinéole), eucalyptus mentholé (pipéritone, α-phéllandrène), eucalptus radié (1,8 cinéole, α-terpinéol)… Le quel choisir?

    Pour la rose, de quelle HE s’agit-il (nom complet/nom latin)?

    Pour le café, de quoi s’agit-il? de grains? de café préparé (par ex Espresso)? Comment prépare-t’on le flacon pour cette odeur additionnelle? … Je ne pense pas que le café existe en HE 🙂

    Merci d’avance et bonne journée.

  15. Avatar
    BRICHESE Marie-Jo 20 janvier 2020 at 16 h 55 min

    Bonsoir,
    1er novembre 2019…. jour fatidique où mon anosmie s’est déclarée. Je suis passée du monde des odeurs et du goût à celui de l’inconnu, du sans le goût ni les odeurs, ce sens, ce plaisir de la vie qui nous donne envie de manger, nous rappelle nos souvenirs d’enfance, les bons plats que maman préparaient pour nous régaler, mais aussi qui nous met en danger puisque plus d’odeurs équivaut à ne pas sentir, le gaz, la fumée émise lors d’un feu de cheminée…etc

    Après l’abattement et la colère (pourquoi moi, pourquoi encore une épreuve à traverser ?), l’envie de lutter de s’en sortir et là, grâce à un internet, une lueur, un espoir et la chance de pouvoir parler à quelqu’un qui comprend, qui connaît, qui vit la même chose.
    Oui, merci à toi Jean-Michel pour ton écoute, tes conseils, ta gentillesse, tes encouragements… tu es une belle personne, ouverte aux autres, toi qui connaît et subit ce handicap depuis plus de bientôt 5 ans.

    Aussi la chance, grâce à ta pugnacité de pouvoir suivre ce protocole de rééducation olfactive que j’ai commencé depuis le 4 janvier 2020 et qui me donne des encouragements car je perçois, pratiquement tous les jours, au moins une huile essentielle « le giroflier » et certains jours, j’ai une sensation pour « l’eucalyptus » et un tout petit peu « la menthe poivrée ».

    Anosmie égale handicap invisible et incompréhensif même pour celui qui vous accompagne au quotidien car il faut réapprendre à cuisiner (maintenant je me sers des couleurs), surveiller ce qui cuit (sinon tout brûle) ne plus boire de vin (alors que j’aime les bons vins) car on dirait que je bois de l’alcool à brûler…
    Sur tes conseils Jean-Michel j’ai essayé quelques vins blancs doux et même sans le goût c’est plutôt agréable à boire.
    J’ai même refusé certains repas entre amis car je ne supporte plus oh ! ca sent bon, c’est super bon… etc….

    Ce handicap nous prive aussi des odeurs de notre propre corps, de celui qui partage ma vie…et qui m’aide au quotidien.

    Mais il ne faut pas s’isoler et continuer car la vie est un combat…ponctuée heureusement de joies mais aussi de peines…

    Je viens d’entamer ma deuxième période de rééducation olfactive (à faire sur 14 jours le matin et le soir).

    N’hésitez pas à essayer. Bon courage à toutes et tous.

  16. j2m
    j2m 23 octobre 2019 at 21 h 20 min

    Bonsoir Marylène, 

    J’espère que vous allez bien. Merci pour votre message. Oui, j’ai crée cette association pour apporter les réponses que nous n’obtenons pas mais aussi pour fournir les mots à ceux qui n’en ont plus, pour qu’ils puissent expliquer à leurs entourages à quel point la perte de l’odorat est un handicap, à quel point une partie de nos vies disparait. Beaucoup de personnes sont en train de démarrer ce protocole, j’y ai mis beaucoup de temps et d’énergie, j’espère qu’il fournira une ligne directrice à tous, que dans certains cas il pourra aider à retrouver quelques sensations mais surtout que ce protocole ouvrira la voie à une réconciliation avec ce sens perdu.
    Je ne sais pas ou vous habitez mais l’association organise un rassemblement à Caen samedi prochain, si toutefois vous habitiez à proximité, vous pourrez rencontrer les membres présents et évoquer notre handicap mais aussi le protocole de rééducation que nous venons de publier.

    Amicalement, 

  17. Avatar
    Gervais 23 octobre 2019 at 21 h 06 min

    Bonsoir à tous. Et en premier temps merci, merci car depuis maintenant 1 an je ne perçois plus les odeurs. Polypose nasal, asthme et certaine intolérance alimentaire… Bref…depuis quelques mois j’avais cette sensation de ne pas être ecoutée, pas prise au sérieux avec mon entourage…épicurienne de base.. je perd goût à tous les moments partages en famille et amis où je pouvais sentir et boire un bon vin goûter un délicieux bout de fromage ou simplement sentir l’odeur du chocolat chaud …aujourd’hui en faisant quelques recherches je tombe sur votre association mais quelle joie pour moi !! Merci d’échanger, merci de nous expliquer … Car moi je suis perdue. Totalement perdue et je serais ravis d’essayer la rééducation et vous rencontrer lors d’une présentation divers. Bien cordialement . Marylene .
    .

  18. Avatar
    Anonyme 19 octobre 2019 at 9 h 29 min

    Bonjour Jean-Michel,

    J’ai plein de questions à vous poser !!! Je vais sans doute vous appeler ça ira plus vite. Merci pour ce très beau travail.

    Nathalie

  19. Avatar
    Laetitia Soula 10 octobre 2019 at 11 h 48 min

    Super intéressant ! Merci pour ce partage, je lirai cette étude avec attention. Étant moi-même anosmique congénitale, j’attends donc la suite ! Merci
    Laëtitia

  20. Avatar
    Anonyme 10 octobre 2019 at 10 h 27 min

    Etant normosmique je vous souhaite à tous bon courage pour ce nouveau protocole. Je continue, a mon petit niveau, de sensibiliser les gens autour de moi. C’est la moindre des choses.

  21. Avatar
    Adriane 10 octobre 2019 at 8 h 55 min

    Bonjour, anosmique depuis 7 ans, personne ne m’avait parlé de cette possibilité, un petit coin de ciel bleu dans la tempête.. J’ai acheté mes huiles essentielles, je commence dimanche. Merci de vous battre pour nous et de nous donner un peu d’optimisme.
    Belle journée

  22. Avatar
    Jérôme 6 octobre 2019 at 18 h 24 min

    Bonjour Jean-Michel,
    Un article très utile comme à votre habitude et à l’image de notre association. Je vais m’atteler à réaliser ce protocole au plus vite. Je vais aussi en parler à mon Orl. Merci encore..
    A bientôt,

  23. j2m
    j2m 6 octobre 2019 at 14 h 38 min

    Bonjour,

    Pour les flacons opaques vous pourrez en trouver chez les revendeurs d’huiles essentielles sur Internet.
    Je vous souhaite le meilleur pour votre protocole !

    Jean-Michel

  24. Avatar
    Anonyme 6 octobre 2019 at 13 h 58 min

    ou diable avez vous trouvé ces petits flacons ?

  25. j2m
    j2m 5 octobre 2019 at 9 h 51 min

    Bonjour à tous,

    Merci pour vos messages, vos mails, vos appels. Ce protocole est un pas de plus pour notre handicap. Nous l’avons réalisé pour qu’il serve aussi aux normosmiques, aux enfants, pour leur forger cette culture olfactive qui nous fait tant défaut sur ce chemin de la compréhension de ce handicap.

    Je compte sur vous, on ne lâche rien et on avance,

    A bientôt, d’autres travaux ainsi que de beaux projets sont en cours,

    Amicalement,

    Jean-Michel

  26. Avatar
    lepicard 4 octobre 2019 at 17 h 38 min

    j’ai oublié de cocher la case « prevenez moi de tous les nouveaux articles

  27. Avatar
    lepicard 4 octobre 2019 at 17 h 37 min

    Bonjour
    Jean Michel;
    merci pour cette recherche. je vais essayer sans beaucoup d’illusion vu mon « ancienneté » dans l’anosmie, mais c’est intéressant;
    amicalement
    Isabelle Lepicard

  28. Avatar
    LECHAT 4 octobre 2019 at 17 h 18 min

    Bonjour à tous
    Merci bcp pour cette avancée. Çà fait plaisir…on voit qu’on n’est pas seul avec notre handicap.
    Je vois prochainement le Dr Chuoor ORL Nantes pour un test vraisemblablement et çà va me stimuler pour faire ensuite les exercices.
    Bon courage à tous.
    Cordialement
    Danièle

  29. Avatar
    Anonyme 4 octobre 2019 at 14 h 03 min

    Bonjour Jean-Michel et tous les adhérents !

    C’est une bonne nouvelle et BRAVO à tous les participants pour cette réalisation…. je vais donc regarder de près le protocole et faire l’essai !!!

    Belle journée !

    Nelly

  30. Avatar
    Anonyme 4 octobre 2019 at 11 h 17 min

    bravo Jean Michel ça a l’air top j’ai téléchargé et je vais potasser pendant le weekend
    j’espère que tu vas bien n’hésite pas si tu passes à la capitale bises bonne journée
    Chantal

  31. Avatar
    Robbe Olivier 4 octobre 2019 at 9 h 27 min

    Une belle démarche dont vous m’aviez touché deux mots. Le nez , le corps et l’esprit !!! Une belle trinité en somme.
    Gageons que cette experience élève aussi l’âme !
    N’etant pas anosmique, je lirai avec interet l’évolution de cette démarche.
    En attendant, j’apprends aux autres à réaliser l’importance de ce sens.

    Tres bonne journée à tous.

  32. Avatar
    Coubronne 4 octobre 2019 at 7 h 47 min

    Bonjour
    Bravo pour cette réalisation 👏
    J’essaie par moi même depuis un mois avec une Olfactotherapeute sur Lille le même type de protocole
    Félicitations
    Continuez
    Christophe COUBRONNE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.