F o r u m s

Navigation du forum

Désespérant...

Citation

Bonjour,

Suite à une infection  par Coronavirus en avril 2019, je souffre toujours d’une anosmie partielle qui m’handicape, principalement au niveau des saveurs.
Malgré deux consultations dans le service ORL de l’hôpital Georges Pompidou (Dr Faulcon), je souffre toujours d’avoir perdu la perception d’un grand nombre de saveurs.
Je pense que j’aurais besoin de m’entretenir avec une personne soffrant du même mal afin de ne pas désespérer.
Bien à vous…
Citation

Bonsoir,

Je vous invite à démarrer le protocole de rééducation olfactive en suivant les recommandations du site http://www.covidanosmie.fr

Ensuite, vous pouvez prendre contact avec un de nos ambassadeurs avec lequel vous pourrez discuter, échanger. La liste des ambassadeurs est disponible dans un des menus du site Internet.

Cordialement,

Citation

Merci...

Citation

Bonjour,

J'ai suivi le protocole de rééducation olfactive et je me retrouve avec des 10/10 pour les 4 huiles essentielles. Mais le souci c'est que je ne sens toujours pas grand chose avec les odeurs du quotidien. Un plat qui brûle sur le feu, une poubelle nauséabonde etc, je ne les sens pas.

Faut-il que je continue la rééducation avec les 4 huiles ? 

Cordialement,

K. FATEMI

Citation

Bonsoir,

Oui, il faut continuer le protocole jusqu'à son terme. Le processus de régénération de l'odorat est un processus long qui durent plusieurs semaines / mois. Vos résultats doivent vous encourager mais soyez persuadés que c'est indispensable pour poursuivre la progression.

Cordialement,

Citation

Bonjour,

Je comprends tout à fait votre désarroi et votre envie de parler à des personnes qui subissent la même chose que vous puisque je suis moi-même anosmique suite à une infection au Covid en mars 2020 voilà bientôt un an. Je suis le protocole de rééducation depuis le mois d'août et même si j'arrive en général à distinguer les odeurs des flacons, je n'ai plus aucune saveur, ne sens plus aucune odeur ou très peu (je pense faire de la parosmie car les quelques odeurs très fugaces que je peux sentir sont déformées) et n'ai donc aucun plaisir à manger.  C'est très difficile à vivre car même vos proches ne peuvent comprendre votre handicap.

J'ai consulté également des ORL sans succès car je pense que nous n'avons pas assez de recul et après plusieurs visio-conférences avec l'association que je remercie beaucoup, j'ai compris que notre seul espoir est de persévérer et de continuer le protocole. Même si les améliorations sont minimes elles sont la preuves que notre système olfactif "remarche" un peu.

J'aurai grand plaisir à m'entretenir avec vous si vous le souhaitez.

Courage !

Cordialement

Violette

Citation

bonjour,

J'ai eu la COVID-19 en Octobre 2020.

idem pour moi : je sens bien les flacons (eucalyptus, menthe, citron, rose, girofle, lavande + quelques épices) mais aucun goût ...

Mon système olfactif fonctionne un peu si je mets le nez sur les odeurs.

J'ai rv à l'Hôpital Foch avec le Dr LECHIEN début mars et vais lui demander s'il faut passer un scanner ou un IRM.

C'est vrai que c'est frustrant mais il faut sans doute être patient.

 

Citation

Bonjour à tous,

Merci pour vos témoignages, c'est agréable d'en discuter avec des personnes qui vivent la même chose. J'ai contracté l'anosmie début septembre, après 4 mois de totale anosmie, j'ai l'impression de devenir parosmique maintenant.

J'ai arrêté d'en parler autour de moi parce que les gens ne le comprennent pas s'ils ne l'ont pas vécu et ont tendance à minimiser le problème et j'ai tendance à en vouloir à mes proches de ne pas réussir à compatir et comprendre. Je préfère m'isoler dans une bulle que je me suis créée et éviter le contact avec les autres. Bref tout ceci pour dire que je préfère en parler à des inconnus qui vivent la même situation plutôt qu'à des proches qui sont à des années lumières de ce que peut vraiment être l'anosmie et pour cela, les visios conférences de l'association sont vraiment "réconfortantes".

J'ai consulté 2 ORL, j'ai fait un scanner des nez et sinus (aucune anomalie), il faut juste être patiente... Comme vous, depuis quelques temps, toutes les odeurs sont déformées (mais cela est peut être un bon signe de percevoir désormais des odeurs alors que pendant 4 mois c'était le néant total ?). La cigarette, les pots d'échappements, la friture, le savon, la lessive, le parfum, tout à la même odeur. Dès que cette odeur touche la nourriture, cela devient très vite écoeurant, pensez-vous, puisque j'ai associé cette même odeur à la cigarette ou aux pots d'échappements. J'ai l'impression d'être une femme enceinte qui a des nausées à la moindre odeur.. Par exemple, l'odeur de l'ail ou des oignons m'est complètement écoeurant. J'ai l'impression que mon café sent les poivrons (sûrement parce qu'une fois j'ai coupé un poivron et j'ai eu l'impression de sentir l'odeur du poivron ?). Tout cela est très déroutant et puis il y a des hauts et des bas.

Concernant la rééducation olfactive, j'ai suivi pendant 3 mois le protocole, je suis partie d'aucune odeur à réussir à reconnaître les HE, même si les progès sont vraiment très minimes, je continue, non seulement pour me donner un rythme de 2 fois par jour mais également parce que c'est l'unique chose que nous pouvons faire.

Gardons le moral, courage à tous, nous allons finir par le récupérer, même si cela doit prendre 1 an ou 2...

Tina

Citation

Tina ! Je vis la même chose , mes proches ainsi le vivent mal je suis là chieuse qui gêne !

Eux ils aiment ce qu'ils mangent ou cuisinent moi ça m'écoeure l'ail les herbes les échalottes beurk avant j aimais a peu près tout , après une longue bataille contre l'anorexie j'avais fait la part des choses

 

 

A ce jour je n'aime rienx je mange par habitude par habitude avec hantise de mâcher sans percevoir ce qui va me gêner , je ne supporte plus les bonbons je mange de la viande crue au goûter histoire de pas être privé

 

On me demande ce qui me fait envie pour les repas .... rien

 

Ça fera 1 an le 21 mars

 

 

Je veux bien parler avec vous car mes proches ne comprennent pas tout ça

 

Citation

Je suis dans la même situation que vous, après covid en octobre, plus d'odorat. J'applique le protocole depuis le 4/01/21 et reconnais toutes les HE lorsque j'ai le nez dessus ou presque. Mais le reste du monde m'échappe. Certaines odeurs me parviennent, que je n'identifie pas car ce sont les mêmes pour la cuisine, le savon ou le parfum... Et parfois c'est évidemment très ecoeurant lorsqu'il faut manger malgré tout.

Mais ce qui me préoccupe aussi et me ruine le moral, c'est que j'ai l'impression que cette appétence que j'avais pour les odeurs et parfums est intimement liée au désir et au plaisir, que je ne ressens plus du tout : ni désir pour l'autre que je ne peux respirer, et impossibilité d'éprouver un orgasme.

Il ne me semblerait pas étonnant que l'olfaction soit très proche des régions du plaisir, mais en savez-vous davantage ?

 

ORL et chirurgien cervico-facial Clinique santé Atlantique Avenue Claude Bernard 44800 Saint Herblain

 

Psychologue / psychosociologue – Cabinet KAIROS Analyse 73 Rue de la Gare, 61100 Flers

 

Diététicienne – nutritionniste 53 Boulevard du Général de Gaulle, 61440 Messe